vendredi 13 avril 2018

Atelier 5, la circulation (suite 2)

Et oui de nouveau un article sur la circulation car le problème est bien là.
C'est certain, il est plus simple de tout miser sur la modification des habitudes des habitants, voire de dénigrer les opposants en les traitants d'égoïstes, de pollueurs, de conservateurs.
 (exemple de hashtags employés par Monsieur Joubert  #stopalegoisme #stopauconservatisme #stoplapolution. )

Si Nantes Métropole, la Mairie, La Tan, YelloPark, le FC Nantes voulaient vraiment faire un beau projet urbain et pas seulement un coup de com, une opération financière, se débarrasser d'un équipement encombrant .... que sais-je encore, ne devraient-ils pas simplement en regardant une carte de Nantes, se rendre compte du problème ? La Beaujoire est coincée entre la Loire et L'Erdre, à l'origine ses parkings si inutiles et lignes de tram et bus n'étaient-ils pas fait pour permettre aux automobilistes d'accéder au coeur de Nantes plus facilement ? N'est-ce pas pour cela que la ligne 1 du tram y a son terminus ? Porte de la Beaujoire ... ça parle pourtant de ça non ? Hors demain, on veut y construire des logements, beaucoup de logements, en plus de ceux déjà programmés autour. Du coup ne faudrait-il pas prolonger la ligne de tram avant et construire des nouveaux parkings plus loin ? Pour que les gens ne viennent plus jusqu'à la Beaujoire en voiture, il faut leur offrir des alternatives pratiques, rapides ! Luc Delatour responsable du projet pour le FC Nantes a évoqué ce genre de solution en parlant des parkings de la Chantrerie, il faut juste aller plus loin dans l'idée. Nombreuses sont les villes qui proposent des lignes de métro ou tramway qui sortent largement de la première couronne permettant efficacement aux gens d'utiliser ces modes de transports pour entrer en ville.  Si YelloPark peut dégager suffisamment d'argent avec le projet immobilier pour détruire un stade existant et en créer un nouveau tout neuf, Nantes Métropole pourrait facilement rénover le stade actuel et créer de nouvelles infrastructures en ne cédant pas ses prérogatives à un groupe privé. 

Allez, vous voyez on n'est pas si conservateurs ni égoïstes que ça, peut être que nous connaissons juste un peu trop notre quartier. Faites-nous de vrais propositions crédibles pas juste un pari sur la prise de conscience des habitants et de la nécessité de vendre leur voiture. Car en 2028, qui sera encore là à part les riverains ? Les actuels élus ? Les porteurs du projet ? Ce Pari c'est aussi de cela que dépendra les ventes de ce programme immobilier. Qui voudra venir habiter ici si les habitudes ne changent pas et que les problèmes de circulation augmentent ? Qui paiera ce stade à la fin ? Avons-nous vraiment les moyens de payer les dégâts si ce pari est perdu ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire