dimanche 8 mars 2020

Vernissage carte sensible

CARTE SENSIBLE DE LA BEAUJOIRE

1- Qui sommes-nous ?
 L’Association des Riverains et Amis de La Beaujoire s’est créée suite à l’électrochoc lié à
l’annonce du projet Yellopark. Les adhérents , pour la plupart, sont des riverains de Nantes
Erdre. Au préalable ils n’étaient pas engagés dans la vie locale du quartier. Ils se sont fédérés
face à ce projet inutile.
 Notre association est indépendante de toutes mouvances politiques.
 La raison d'être de notre association : améliorer la qualité de vie dans notre quartier et
défendre les intérêts des riverains.

2- La carte sensible : un support de communication et bien plus encore
 Le projet a débuté en juillet dernier grâce à SUPERVILLE dont la 4eme édition se tenait à
Nantes cet été (collectifs de jeunes urbanistes/architectes/citoyens).
De cette rencontre est née l'envie de créer une Carte sensible pour transmettre nos envies,
nos idées vers des élus souvent déconnectés du terrain.
 Sous forme d'ateliers participatifs, nous avons travaillé sur la parcelle du stade de la
Beaujoire et alentours. Nous avons imaginé des espaces structurants et liants dans un
quartier morcelé (Halvêque, Ranzay, Ouche Buron, Floralies/Castors).
 Une Carte sensible permet de mettre en évidence l'état d'esprit du quartier, ces points forts
et ses faiblesses. C’est une Carte qui répertorie les points d’intérêts, les points positifs et
négatifs. Elle fait émerger des dynamiques positives et réveille les imaginaires.

3- Le but de notre démarche
 En tant qu'experts en usages du quartier, il n';est plus concevable de penser des projets
d’urbanisme dans l'opacité, sans transparence ni communication (pour des projets privés ou
publics). Les associations de riverains souhaitent être associées en amont à une vision
globale de leur quartier en matière d'urbanisme et de lieux de vie : immeubles d'habitations,
de bureaux ou à visée commerciale, gestion des mobilités, espaces verts etc.
 Nous voulons être acteurs de notre cadre de vie. Ne plus être de simples spectateurs de
l'évolution notre quartier. Nous ne voulons plus être conviés à des simulacres de
concertations où tout est déjà décidé.
 A ce titre, nous avons interpellé les candidates, (ou leurs représentants) aux élections
municipales sur les questions d’urbanisme et de l'hyperdensification à marche forcée :
o Densifier au détriment de la qualité de vivre, quelles limites ?
o Comment remettre de la démocratie dans la fabrique de la ville et ne plus découvrir
des projets sur des panneaux de chantier?
o Pourquoi nos élus de quartier sont ils invisibles sur ces questions d'urbanisme?
o Pourquoi nos élus ne font pas vivre le dialogue citoyen avec les nombreuses
associations de riverains (250) déjà présentes sur la Métropole?
o Comment créer du lien entre les différents quartiers?
o Pourquoi attirer tout le monde dans les métropoles au détriment des territoires ?
o Lutter contre l'étalement urbain: idée "magique" Mais quand l'espace urbain est
saturé, les bouchons de plus en plus denses, la qualité d'air dégradée, faut il
continuer?
o Attractivité? Vu de notre quartier, celle ci commence sérieusement à être écornée
(densification, bouchons, espaces naturels détruits, dents creuses bétonnées,
sentiment d'insécurité).

Voici le document qui accompagnait le vernissage jeudi 5 mars au café St George. 80 personnes présentes, une réussite! Étaient présents: les riverains, l'éditeur de Rezé "A la criée" ainsi que les 5 principales listes en campagne. Chaque liste a bénéficié d'un temps de parole équilibré. Nous espérons de notre côté avoir été entendu. 
Ce document permet d'avoir une vue d'ensemble depuis la création de notre association jusqu'à la carte sensible. Cette carte est une étape dans nos réflexions, ce qui nous intéresse dorénavant c'est la suite... " 


"Nous ne sommes pas d'accord sur la façon actuelle d'urbaniser notre ville. Il existe d'autres façons de procéder." 

Vernissage.pdf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire