jeudi 9 janvier 2020

lundi 16 décembre 2019

Carte sensible, atelier enfants (suite)


L'association des riverains et amis de la Beaujoire organise un nouvel un atelier participatif quartier BEAUJOIRE/HALVEQUE le jeudi 26 décembre à la Bibliothèque de la Halvêque. 

Cet atelier "DESSIN" est destiné aux enfants. 

Nous espérons vous voir nombreux. Merci aux parents de relayer! Bonnes fêtes d'ici là!

#cartesensiblebougeoire


jeudi 5 décembre 2019

Carte sensible et dessins d'enfants



Mercredi 4 décembre de 14h30 à 16h30. L'atelier "carte sensible" destiné aux enfants du quartier a rassemblé les artistes en herbes Avenue de la gare de St joseph. Nous avons proposé aux enfants de dessiner des animaux, des lieux emblématiques de la Beaujoire ou tout autre chose au gré de leurs imaginations. Les animaux ont eu la faveur de leurs inspirations, tout le monde a adoré.


jeudi 14 novembre 2019

Carte sensible de la Beaujoire


Bonjour à toutes et tous,

Poursuite de la création d'une carte sensible de la Beaujoire le DIMANCHE 17 NOVEMBRE de 15h00 à 18h00 maison ouvrière des Batignolles.

Nous vous présenterons le résultats de la première session de travail à travers plusieurs fonds de carte possibles. S'en suivra une balade dans le quartier.

Espérant vous voir nombreux.
Bonne fin de semaine.
A dimanche.

Pour tout comprendre de ce projet : Superville 4

Association des amis et riverains de la Beaujoire

jeudi 11 juillet 2019

Carte habitée du quartier de la Beaujoire

Carte habitée du quartier de la Beaujoire

Le projet de carte habitée du quartier de la Beaujoire est né lors d'une rencontre Superville en juillet 2019, rue de la Gare de Saint-Joseph.
Des habitant-e-s de quatre petits quartiers tout autour d'une grande zone assez « vide » et enclavée, la parcelle de la Beaujoire, de jeunes urbanistes et architectes étaient réuni-e-s pour partager les perceptions, les qualités, les points faibles, les potentialités du territoire, les rêves et les envies des habitant-e-s.

L'idée est née là de créer une grande carte du quartier, ensemble, en septembre-octobre 2019: une carte sensible, plurielle, accessible, bref une carte habitée, qui permette de discuter, de faire récit, d'évaluer, de comparer, de comprendre, d'imaginer.
 En résumé: Un travail partagé entre jeunes archi/urbanistes et habitant-e-s pour créer une carte grand format (pliée), en couleur, bon marché, qui porterait nos souhaits."


mardi 26 février 2019

Communiqué de presse 2ème stade

Nantes, le 26 février 2019

Communiqué de presse 2ème stade

Association des Riverains et Amis de la Beaujoire

Abandon du 2ème stade... nous resterons vigilants

Nous avons pris acte ce lundi 25 février 2019 de la décision de Johanna Rolland et de Nantes Métropole d'annuler la construction du 2ème stade à côté du stade Louis Fonteneau.

Le bon sens émerge enfin!

La dynamique citoyenne inhérente à ce dossier perdurera: riverains et supporters resteront attentifs à ce lieu important pour Nantes: la BEAUJOIRE et sa périphérie.

Nous analyserons les résultats des commissaires enquêteurs après publication du nouveau PLUM.

Pour la défense des intérêts des habitants et riverains, pour des quartiers où il fait bon vivre, l'association restera vigilante quant aux évolutions du quartier NANTES ERDRE.

L'Association des Riverains et Amis de la Beaujoire se tient à la disposition de Nantes Métropole pour co-construire un territoire transitionnel à taille humaine. L’avenir de notre quartier se joue aujourd’hui, nous en serons un acteur actif, attentif et vigilant.

Twitter @Debeaujoire 

lundi 18 février 2019

Non au 2e Stade


NON AU 2ème STADE

NON à la privatisation
d’espaces publics (9 hectares)
NON à la baisse importante des
stationnements gratuits (1300 places)
NON au financement nébuleux de Kita
- OÙ EST LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE
PRIORITAIRE POUR NANTES METROPOLE?
- LE CONTRIBUABLE PAIERA POUR
L’ENTRETIEN DU STADE ACTUEL ( 2 M€ par an)

NON JOHANNA ROLLAND,
À L’HEURE DU DIALOGUE CITOYEN
PAS DE PASSAGE EN FORCE.

"OUI à des quartiers où
il fait bon vivre"
MOBILISONS NOUS!!!!!
« Projet de double stade à Nantes : non au passage en force »

ADHEREZ À NOTRE ASSOCIATION 

jeudi 17 janvier 2019

Projet de double stade à Nantes : non au passage en force !

Projet de double stade à Nantes : non au passage en force !! Supporters, riverains, associations environnementales, universitaires et élus adressent une pétition à la présidente de Nantes Métropole.

L'association des Riverains et amis de la Beaujoire, s'associe à cette demande adressée à Johanna Roland, Maire de Nantes et Présidente de Nantes Métropole, pour le respect des lois et la saisie de la CNDP.

Nous avons besoin de votre soutient, cliquez sur le lien ci-dessous :
Nouvelle pétition en ligne

dimanche 2 décembre 2018

Communiqué de presse 30/11/2018

Nantes, le 30 novembre 2018

Communiqué de presse
Association des Riverains et Amis de la Beaujoire
#labeaujoire #yellopark #fcnantes @deBeaujoire


1 stade vaut mieux que 2 tu l'auras
Dans la suite logique des annonces faites le 9 Novembre par Johanna Rolland, nos élus métropolitains vont devoir se prononcer le 7 décembre notamment sur le principe de la construction d’un nouveau stade 100% privé à côté du stade Louis Fonteneau qui, lui, sera conservé.
Au-delà du caractère ubuesque et précipité de cette décision, l’Association des Rive- rains et Amis de la Beaujoire interpelle, à nouveau, les élus de l’ensemble des partis politiques avant le Conseil Métropolitain et réaffirme ici et par voie de communiqué de presse :
  • -  Son indignation de se voir imposer un équipement sportif de cette dimension n’ayant fait l’objet d’aucune concertation préalable auprès des habitants du territoire quant au principe même de son existence, de son hypothétique utilité en résonance avec le projet sportif porté par le FC Nantes, du sens de sa cohabitation avec le principe de conservation du stade Louis Fonteneau, de ses conséquences environnemen- tales (bilan carbone, nuisances, trafic...) et tant d’autres questions importantes et citoyennes restées à ce jour sans réponses.
  • -  Son inquiétude pour la qualité de la vie démocratique de constater que les décisions se sont prises à marche forcée, dans un dialogue chaotique entre nos élus jusqu’au sein même de la majorité et uniquement dans la précipitation d’un calendrier poli- tique et événementiel sportif (Coupe du monde de Rugby 2023 et JO 2024). Entre une Métropole qui voudrait saisir ici une occasion de briller trop facilement à l’inter- national (grâce à un équipement soi-disant gratuit) et la pression incessante d’un homme d’affaire éloigné de l’intérêt général et obsédé par la rentabilité immédiate,

nous demandons quel espace reste-t-il pour le dialogue citoyen et responsable entre les habitants et leurs élus ? Est-ce que ce modus operandi permet réellement de dessiner et décider sereinement d’une ville désirée et désirable, d’un territoire devant pourtant répondre aujourd’hui plus que jamais à l’impérieuse nécessité d’une forme de sobriété et d’une responsabilité environnementale.
Enfin la reconnaissance de la qualité de la proposition d’alternative présentée le 21 novembre par les associations des supporters. En effet, l’Association des Riverains et Amis de la Beaujoire souhaite s’investir pleinement dans la co-construction et la maturité de ce projet d’amélioration et de modernisation en défendant l’inscription de ce projet dans le quartier de la Beaujoire et de Nantes Erdre. Les adhérents sont volontaires pour co-construire notamment les propositions d’aménagements péri- phériques dans le cadre d‘une réelle concertation portée par la collectivité et animée par de vrais professionnels.
Pour rappel et en conséquence, nous demandons à nouveau ici officiellement à l’en- semble de nos élus de la Métropole Nantaise, un moratoire, avant toute prise de déci- sion de cession du terrain et la validation de construction d’un nouveau stade. Ceci notamment pour prendre le temps d’étudier la faisabilité de la proposition d’alternative et (enfin) la mise en place d’une concertation liée à ce projet.


Twitter @Debeaujoire

jeudi 15 novembre 2018

Communiqué de presse

Nantes, le 15 novembre 2018

Communiqué de presse #Yellopark
Association des Riverains et Amis de la Beaujoire


Abandon de Yellopark... nous ne sommes pas dupes !

Nous avons pris acte ce vendredi 9 novembre 2018 de la décision de Johanna Rolland de maintenir le stade Louis Fonteneau à côté du projet de construction du nouveau stade 100% privé de la Beaujoire. Loin de nous rassurer, cette décision traduit selon nous :
  • -  Une précipitation et un amateurisme dans la gestion de notre territoire, difficilement compréhensible par les riverains du quartier Nantes Erdre et qui fait désormais la risée de notre ville jusqu’au niveau national.
  • -  Une méthode brutale de prise de décision unilatérale et sans concertation préalable, contraire à la revendication permanente et affichée d’un dialogue citoyen nantais qui se voudrait pourtant exemplaire. Par ailleurs, à aucun moment de cette pseudo concertation que nous vivons depuis plus d’un an, il n’a été envisagé, présenté ou proposé, une variante avec deux stades coté à côte.
  • -  Une décision qui favorise d’abord les intérêts privés d’un seul homme, Waldemar Kita au détriment de l’intérêt général dont la puissance publique est pourtant le dépositaire et le garant.
  • -  La confirmation que depuis toujours et contrairement à ce qui a été communiqué par nos élus depuis septembre 2017, le projet du nouveau stade était bien dissociable du projet urbain censé devoir le financer.
  • -  La fragilité d’un projet contesté depuis le départ par différentes appartenances (politiques, associatives, civiles...) et dont les contours n’ont cessé d’évoluer jusqu’à l’abandon récent du programme urbain.
  • -  La destruction programmée du stade Louis Fonteneau. En effet, deux stades juxtaposés l’un 100% privé et l’autre public, ne peuvent durablement coexister. À moyen terme et sans réel projet sportif pour le rentabiliser, nos élus viendront nous expliquer que le stade Louis Fonteneau coute de plus en plus cher aux contribuables, l’occasion de faire accepter plus facilement sa disparition.
  • -  Une vision politique étriquée et court-termiste. Aveuglés par l’obsession de la compétition des Métropoles sur le plan nationale et européen et dans la perspective des échéances électorales de 2020, nos élus ont justifié ce choix précipité en avançant l’argument du « Zéro euro d’argent public » et le gain d’un équipement sportif « gratuit » pour la communauté. Comme le disent les élus écologistes et citoyens cet argument n’est qu’un leurre.
  • -  Une fabrique de la ville à géométrie variable. Les élus Métropolitains s’apprêtent le 7 décembre prochain à céder 8 hectares de notre territoire au profit d’un seul homme d’affaire et de son projet démesuré, sans connaître au préalable le prix de cession probablement dérisoire du terrain. Les élus, par respect des contribuables, ne peuvent voter cette cession avant d’en connaître le prix et les modalités de calcul qui doivent être rendus publics avant le 7 décembre prochain. Depuis septembre 2017, nous n’avons cessé d’exprimer notre volonté de pouvoir être associés et concertés dans la conception du projet urbain à l’instar de ce qui se pratique notamment sur l’île de Nantes. Nous avons été traités de « néocons » alors que nous voulions simplement contribuer à la fabrique d’un quartier nantais. Contrairement à ce qui a été dit, ce quartier n’est pas « un non-lieu » ou une arrière cour technique du Parc Expo, c’est est un territoire vivant avec son histoire, ses maisons, ses logements collectifs, ses habitants, ses familles, ses enfants soit plus d’une centaines de propriétaires et de locataires.
    En conclusion, nous riverains et habitants de Nantes, nous ne comprenons pas l’acharnement et l’entêtement de nos élus à autoriser la construction d’un stade 100% privé sans avoir étudié très sérieusement la modernisation d’un stade parfaitement fonctionnel dans lequel la Métropole a déjà investi 6 millions d’Euros d’argent public au cours des deux dernières années.
    Nous demandons à nos élus de la Métropole Nantaise, un moratoire, avant toute prise de décision de cession du terrain et la validation du projet de Waldemar Kita, dans le but d’étudier au préalable d’une part, ce qui justifie la nécessité imminente de ce nouvel équipement et d’autre part, l’alternative d’une modernisation du stade Louis Fonteneau.

    Twitter @Debeaujoire
page2image17684784page2image32368384page2image32373952page2image32374144

mardi 13 novembre 2018

Incompréhension

Le 09 novembre, Johanna Rolland, Maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole a officiellement sifflé la fin du match pour le projet urbain YelloPark et annoncé que c'est désormais le projet de cession de 8 à 9 hectares de la parcelle de la Beaujoire au bénéfice de Waldemar Kita président du FC Nantes, qui sera soumis au vote du Conseil Métropolitain du 7 décembre prochain.

9 hectares pour permettre la construction d'un nouveau stade à côté de l'actuel stade Louis Fonteneau qui sera conservé et réaffecté  à d'autres usages (rugby, athlétisme ....)

Que s'est il passé entre la présentation du nouveau projet urbain par Réalités et cette annonce 6 jours après ? Quelle est cette nouvelle tentative de passage en force ? Quel est l'intérêt de l'actuelle majorité dans ce nouveau montage ? Pourquoi céder à ce qui ressemble de plus en plus à un caprice de la part du président du FC Nantes ?

Le projet urbain associé au nouveau stade du projet YelloPark était pourtant il y a encore moins d'une semaine indispensable au développement de la ville de Nantes. Jamais cette hypothèse de construction d'un stade seul n'a été évoqué lors de la concertation. Johanna Rolland affirme avoir entendu les riverains et leurs remarques déposées lors de l'enquête publique du nouveau PLUM et que l'abandon du projet urbain en est la conséquence. Elle affirme également que c'est en prenant en compte l'attachement des supporters au stade actuel qu'elle a décidé de le conserver. Si nous (riverains et supporters) avions vraiment été écouté c'est un projet urbain raisonné autour de l'amélioration du stade actuel qui aurait été préféré à cette nouvelle idée absurde de doter Nantes de deux stades côte à côte totalisant plus de 70 000 places alors que le FC Nantes ne fait le plein que deux ou trois fois par an.

Combien de temps Nantes Métropole conservera l'ancien stade avant de prétexter qu'il n'a pas trouvé son usage ? Combien de temps avant de relancer un nouveau projet urbain sur l'espace ainsi libéré ? Amateurisme des porteurs du projet et de l'équipe municipale ou d'autres raisons cachées pour lancer ce nouveau projet ?

Nous en appelons à la lucidité de nos élus qui devront se prononcer le 7 décembre.

En attendant, rendez-vous le 21/11 pour la présentation du projet de l'association A la Nantaise
Inscription


jeudi 11 octobre 2018

Appel à la foule




L’Association des Riverains et Amis de la Beaujoire appelle la foule pour consolider son accompagnement juridique

L’Association des Riverains et Amis de la Beaujoire lance aujourd’hui et jusqu’au 31 janvier 2019 une opération de crowdfunding via la plateforme Helloasso.com
Forte de plus de 120 adhérents à ce jour, l’association créée fin juillet 2018 revendique une alternative au projet Yellopark. Elle est accompagnée par le cabinet d’avocats ANTIGONE et fait aujourd’hui appel au don pour financer et renforcer son action juridique contre le projet Yellopark.
Maitres Aurélia Diversay et Pierre Lefevre déjà missionnés pour la création des statuts de l’association et compétents en Droit de l'Urbanisme et Droit Public accompagnent les riverains dans leurs actions juridiques notamment dans la contestation d’un Plan Local d’Urbanisme Métropolitain autorisant ce projet disproportionné et irresponsable.
page1image1627360
Pourquoi une association ?
Face à la dimension du projet Yellopark, la puissance de ses promoteurs et le soutien de la Présidente de la Métropole nantaise à cette opération immobilière 100% privée, les riverains de la Beaujoire et plus largement les défenseurs d’une fabrique de la ville durable et respectueuse de l’environnement ont décidé de se constituer en association.
Le but n'est pas de contester les évolutions mais d'être vigilant sur la façon dont les décisions hâtives d’urbanisation et d’aménagement impactent le territoire. L’association se positionne en tant qu’interlocuteurs identifiés par nos élus avec la volonté de faire valoir les droits des particuliers autant que de défendre le bien commun.
Twitter : @Debeaujoire


jeudi 4 octobre 2018

Enquête publique PLUM - VOTRE AVIS COMPTE






Participer à l'enquête publique du PLUm en transmettant
vos observations, vos avis et vos propositions aux Commissaires-Enquêteurs


L’enquête publique se déroule du 6 septembre 2018 (09h00), jusqu'au 19 octobre 2018 à (17h00).

1/ L’intégralité du dossier est consultable sur le site internet en format dématérialisé :

2/ Les (OAP) Orientations d’Aménagement et de Programmation qui concerne le secteur STADE DE LA BEAUJOIRE se trouvent dans les pages 160 à 162 du document suivant :


Modalités de participation à l'enquête publique :

1/ Registres papiers
Dans chacun des lieux d’enquête, un registre papier (PLUm) est disponible afin de recueillir les observations et propositions du public.

2/ Registres numériques
Un registre numérique en ligne permettant de recueillir les avis du public sous un format dématérialisé :

3/ Courriers électroniques
Les observations et propositions du public pourront également être envoyées à l’adresse électronique suivante :

Recommandations pour faciliter votre participation :
Il est plus simple et plus rapide de participer et déposer vos remarques en format dématérialisé, en suivant ces étapes :

Pour déposer votre avis, vous devez saisir tous les champs avec un astérisque.

I- Accéder à la page web suivante : https://www.registre-dematerialise.fr/866/observation

II- Si vous ne souhaitez pas faire apparaitre vos coordonnées vous pouvez cocher la case { Je souhaite rester anonyme }. Dans le cas contraire, remplir les cases avec nom et prénom.

III- Territoire concerné par l'observation : Nantes

IV- Qualité du demandeur : Préciser si vous êtes un particulier ou une association.

V- Observation : remplir ce champ obligatoire avec vos propositions et vos observations.

VI- Si vous souhaitez compléter et/ou enrichir l’étape V (Observations), vous pouvez rédiger sur un document informatique ou scanner vos observations et vos propositions, sous format PDF, TXT,JPG, PNG et GIF d’une taille inférieur à 50Mo (vous pouvez joindre un, ou plusieurs fichiers).

VII- Prendre connaissance de la politique de confidentialité de ce registre dématérialisé, puis cocher la case correspondante.

VIII- Etape finale : Envoyer vos observations et vos propositions en cliquant sur : Enregistrer


Exemples de thématiques que vous pouvez développer dans vos avis :

1/ Les risques liés à la future hyper-densification du quartier de la Beaujoire avec cette OAP du PLUm permettant de construire à hauteur de 55 mètres.

2/ Les impacts : écologiques, circulation, sécurité des enfants, sécurité des piétons, nuisances sonores, nuisances des chantiers … etc

3/ Actuellement avec les projets livrés et les projets en cours dans le secteur de St-Joseph et la Beaujoire : Sureffectif dans les classes et les cantines de maternelles et élémentaires.

4/ Vos idées et solutions alternatives :
Exemples :
- Abaisser la hauteur de 55 mètres à 19 mètres sur cette OAP, afin de respecter l’environnement immédiat et résoudre le problème de l’hyper-densification du quartier.
- Améliorer le stade actuel au lieu de le démolir et reconstruire un autre.
- Ne plus parler de rénovation du stade actuel mais plutôt d’une Amélioration. Car le stade de la Beaujoire d’une capacité de 37.473 places répond déjà aux normes UEFA 3 et il a été validé pour accueillir la prochaine coupe du monde de rugby en 2023 et les jeux Olympiques en 2024.


Informations complémentaires :
Classification de la ZONE URBAINE du stade de la Beaujoire (PLU actuel et futur PLUm) :

PLU actuel : cette zone est classée en Zone NL, elle caractérise des espaces naturels destinés à être aménagés pour des activités sportives et de loisirs de plein air (les services collectifs sont autorisés mais ce n’est pas la vocation première de la zone).

Sur le futur PLUm : elle sera classée en Zone UMb :
D’après la définition du PLUm, les intentions urbaines en zone UMb sont les suivantes :
- Faciliter la conception des grands projets urbains porteurs de renouvellement des quartiers et des communes,
- Favoriser un « urbanisme de projet » innovant dans les formes urbaines produites et dans les processus d’élaboration impliquant fortement les collectivités.

Nota : on relève des contradictions majeures dans cette dernière définition, car il semblerait que le processus de l’élaboration implique fortement Yellopark, bien plus que la collectivité.