samedi 26 novembre 2022

PROPNADE #5 DU 26 11 2022

Quelques photos de la propnade #5 de ce matin.
 
Nous étions 7 personnes motivées, on pourrait être beaucoup plus nombreux avec une meilleure com.
C'était néanmoins super, bon nettoyage du square Marie Madeleine Fourcade, de la rue de la Grange aux loups en remontant vers Route de Carquefou. 
 
Nous avons passé pas mal de temps dans le petit bois Route de Carquefou que nos édiles aimeraient détruire ! 
 
Nous allons signaler à la mairie les zones où nous avons entreposé les déchets.

 
Il nous a manqué du temps pour faire la rue remontant vers le mémorial du Bêle, particulièrement impactée par les plastiques. Faisons un vœu, que chacun prenne conscience que nos déchets plastiques finissent dans l'Erdre et que nos rues ne sont pas des dépotoirs !!!!
A une prochaine propnade !
 
 

 

jeudi 3 novembre 2022

Rencontres de l’écologie - Impressions - Réflexions sur les Gohards Vs Paridis

 

L'ARALB a participé à la journée de l'écologie le dimanche 9 Octobre. Une adhérente a été sollicité pour un atelier dont le thème était l'urbanisation. L'ARALB a donné son avis sur la façon dont la ville était construite de nos jours. M François Prochasson élu EELV pour la ville de Nantes était un des contradicteurs.
Ce que nous retenons des idées émises :
L'assemblée comportait une divergence sur la nécessité de construire. Les arguments d'aménagement du territoire sont ressortis fortement. Les « pro attractivité » étaient en minorité et les arguments sur le nombre de logements nécessaires étaient contradictoires. De plus en plus de monde se demande si réellement le besoin de logements est "organique" ou artificiel provoqué par la politique de la métropole (2 à 4 fois plus de logements construits que de nouveaux habitants en France ces dernières années). En revanche une bien plus grande proportion de la salle estimait que la construction actuellement n'était pas qualitative ni surtout participative. Les promoteurs sont décrits comme tout puissant pour aménager de larges zones en dégradant les intérêts de la majorité des parties prenantes (Riverains, nouveaux habitants, associations écologistes, associations de sécurité, petits commerçants,...) Toutes ?  Non un intérêt résiste encore et toujours à la pression des habitants... La marge des promoteurs qui est soulignée par d'anciens professionnels présents dans l'assemblée.
Autre fait marquant, l'élu EELV est pour la dégradation des terres maraîchères bordants les Gohards à Doulon. Des hectares de terres maraîchères destinés à la construction d'immeubles. Alors que la ville de Nantes dépense un pognon de dingue dans les potagers de proximité, les circuits courts dans les cantines, la communication, etc. Nos élus dépensent donc les impôts pour favoriser la ville résiliente et refourguent aux promoteurs les dernières zones naturelles aptent à produire fruits et légumes. Même si nous admettions l'impérieuse nécessité de construire des logements, il existe pratiquement d'autres solutions. Nous rappelons que dans le même temps à Paridis les élus ont accordé le droit de doubler les surfaces commerciales en ne demandant que très peu de logements supplémentaires sur cette zone qui doit être requalifiée.
Nous concluons que les élus EELV représentés par M Prochasson valident la destruction d'espaces naturels sans donner de voix pour l'avenir de la dernière balade sauvage de Doulon. Est-ce que cette lutte n'est pas suffisamment médiatique ? Est-ce que le maître d'ouvrage du projet Paridis est trop puissant pour nos élus? Encore une fois, seule la mobilisation des habitantEs permettrait de défendre la construction des logements sur Paridis et la préservation des Gohards.
Nous vous invitons à aller pic niquer et vous promener au bord de ce cours d'eau. Prenez la mesure de ce qui est offert aux bénéfices des constructeurs au détriment de notre santé et de la résilience alimentaire. Prenez la mesure de l'écart assourdissant entre la communication de la ville et ses actes. Constatez que les élus EELV ne remplissent pas tous leur contrat moral.
Interpellez vos élus de quartiers et vos représentants à l'assemblée nationale pour inverser le cours des profits. Demandez l'installation de maraîchers sur l'ensemble des terres autour des Gohards et l'aménagement de logements de qualité sur l'emprise de Paridis lors de son extension !

https://pdl.eelv.fr/2022/09/29/dimanche-9-octobre-venez-feter-lecologie-a-nantes/


mardi 25 octobre 2022

"Les enjeux d’une patrimonialisation par le bas dans un quartier en mutations urbaines", intéressant à lire..

 https://www.tetralogiques.fr/spip.php?article127

 
"Les enjeux d’une patrimonialisation par le bas dans un quartier en mutations urbaines", intéressant à lire..

Au sujet de l'usage stratégique du patrimoine évoqué dans ces quelques lignes. Pour la défense du quartier BEAUJOIRE en 2017/2018, l'auteur semble méconnaitre les liens forts dans nos micros quartiers à cette période (Mix de pavillons et de collectifs avec de nombreux habitants des cités Baratte/Halvêque/Ranzay rasés en 1974). 
 
La solidarité fut forte contre le projet urbain absurde et "illégale" que fut le YelloPark. Solidarité forte aussi au quotidien entre voisins, à ce propos, la vision du pavillonnaire individualiste et égoïste peut être vu comme un banal cliché..
 
Il s est opéré une réelle transmission vivante entre une mémoire agricole puis ouvrière endémique et de nouveaux habitants urbains, ouvriers, cadres, artisans, graphiste, sportif, profs, travailleurs sociaux, etc transformés en ambassadeurs de luttes ouvrières passées et défenseurs du patrimoine local (Cités ouvrières, maison en planche, Castors, Gd Clos..etc). 
 
Nous ne partageons pas l expression d'une patrimonialisation par le bas.. La patrimonialisation des cités en bois par exemple; dite "stratégique" est née d'un sentiment profond d'injustice à l égard d'un quartier tout entier et principalement de sa mémoire vivante, de ses valeurs qui ne méritaient pas d'être balayés, bétonnés et privatisés à marche forcée par un ménage à 3 douteux, dont un célèbre évadé fiscal, comme débarquant dans un secteur ""à coloniser"".

ACCES A L ERDRE EN BAS DU PALAIS DES EXPOS - ENFIN!

 

Mise en conformité avec la loi au bord de l Erdre après les demandes insistantes des associations depuis des années.
 
Il faudrait savoir comment les habitants accéderont au rivage lors de la fermeture du parc de la Roseraie. 
 
C'est a dire comment le parc expo va libérer de l'emprise afin de rendre l'accès public conformément à la loi !



Protégons la biodiversité à NANTES NORD - Cagnotte LEETCHI

 https://www.leetchi.com/c/72boutdeslandes?fbclid=IwAR3aPU01TvNTeqmuyBYTB_1YXWKx0rZiLN6Yegh8oArQeNrRxGzKYoPDrV8

LA DENSIFICATION SELON L’AURAN (Réflexions en cours ... Textes non figés ... N'hésitez pas à nous répondre sur amis.de.la.beaujoire@gmail.com

 

LA DENSIFICATION SELON L’AURAN


L’AURAN est un organisme financé par des fonds publics par le biais de la métropole sur décision des élus sous l'influence de lobbies.


https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/la-gestion-de-l-auran-epinglee-par-la-chambre-regionale-des-comptes-pays-de-la-loire-3232d064-f77b-11ec-91dc-9e5b156d5995


Nous vous proposons un focus sur la dernière enquête de l ‘AURAN* à propos de la densification au regard de 2022, enquête nommée « Perception et opinion des habitants sur la densification »


Premier lien : on y découvre les résultats les plus récents au travers d’une enquête téléphonique réalisée en 2014, enquête menée par un membre du Club de l'Immobilier de Nantes Atlantique (CINA)  :


https://fr.calameo.com/read/000523700307a834b0fb6


Second lien : on y trouve le même sujet remodelé en 2016 intitulé « regards des habitants de Nantes sur la densification » :


https://www.auran.org/chiffres-cles/regards-des-habitants-de-lagglomeration-nantaise-sur-la-

densification


« L'un des enjeux pour la métropole nantaise est donc de continuer à construire tout en démontrant qu’elle améliore la qualité de vie de ses habitants. »


Sur ce document, on peut consulter sous forme de tableau les résultats de cette enquête téléphonique de 2014..


Nos remarques :


-Proposer des logements accessibles : les prix explosent malgré le nombre de construction.


https://www.20minutes.fr/societe/3330247-20220726-bretagne-nombre-constructions-explose-prix-continuent-grimper


https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/immobilier-nantes-parmi-les-villes-les-plus-cheres-selon-le-barometre-lpi-seloger-1643648761


-Proposer des logements de qualité : les malfaçons sont nombreuses, les logements sont souvent à peine terminés que les occupants arrivent alors que tous les essais de bons fonctionnement n’ont pas été réalisés. Résultats : fuite, nuisance, inconfort ; pire, le confort d’été a été négligé par les réglementations thermiques depuis la RT2012, résultat les occupants crèvent de chaud l’été.


https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/de-plus-en-plus-de-malfacons-constatees-dans-les-logements-neufs_4931819.html


-Préserver les espaces naturels : le compte n’y est pas, les exemples sont nombreux : aux Gohards, au champs de manœuvre, à la chapelle sur erdre, le périphérique Est et le massacre de plusieurs hectares de zones humides, de chênes centenaires. Ou encore à Babinière, à Nantes Nord, Route de Carquefou, et dans tout le département, c’est ici, en Loire Atlantique qu’on a le plus imperméabilisé en France : entrepôt, surfaces commerciales, ZAC, maisons individuels etc.


https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-36-000-hectares-de-plus-seront-betonnes-d-ici-2025-dans-la-region-a8947711-dbac-11e9-8deb-0cc47a644868


https://www.bfmtv.com/societe/carte-quelles-sont-les-communes-qui-ont-le-plus-betonne-leurs-sols-ces-dernieres-annees_AN-201910150078.html


-Création d’emploi : bien évidemment, toute cette effervescence génère de l’emploi, les entreprises peinent même à embaucher.. A quel prix ? Destruction de zones humides, destruction d’habitats d’espèces protégées, disparition de la faune et de la flore malgré les « trames vertes et bleus » , depuis peu : menace réelle de pénurie d’eau potable.


https://www.20minutes.fr/planete/3316607-20220628-pays-loire-chiffres-inquietants-premier-rapport-giec-regional-rechauffement-climatique


-Accompagner les changements des modes de vie : effectivement, les familles monoparentales explosent et la population vieillie, un français sur 3 aura plus de 60 ans en 2050.


-Proposer des logements aux générations suivantes : Régulons d’urgence les plateformes AIRBNB, rénover les logements vacants, transformons les bureaux vident en logements, réfléchissons à l’impact des maisons secondaires.


@Debeaujoire sur Twitter : "Le parc de #logement grossit 2 fois plus vite que l accroissement de la population. ... Comment a t on pu en arriver là ? " Schéma issu de #lavillestationnaire, un ouvrage vraiment éclairant

 



-Ralentir l’étalement urbain : Les résultats ne sont pas satisfaisants ! Les chiffres parlent d’eux mêmes. On hypothèque l’avenir de nos enfants en construisant sans limites pour suivre un productivisme décérébré. L’objectif de 0 artificialisation net ZAN en 2050 n’est pas ambitieux car trop lointain, pire il contribue à accélérer le phénomène de bétonnage rapide !!


https://www.mediacites.fr/enquete/nantes/2020/09/10/linexorable-etalement-urbain-de-la-metropole-nantaise/


https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-densifier-la-ville-ou-l-etaler-les-elus-sont-ecarteles-29c343d8-2845-11ec-991c-dac596d5a249


-Accueillir de nouvelles populations : Nous sommes pour l’accueil mais surtout pour une bonne répartition dans tout le pays, qui ne s’est pas indigné de voir l’état de la France des campagnes, des petites communes sans écoles, sans vie, sans commerces , sans médecins, sans services publics ? Pourquoi tout concentrer dans 22 grosses villes ? Nantes est devenu trop cher.


https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-si-cher-logement-de-nos-reves-7125611


-Porter l’agglo à un niveau international : Les habitants souhaitent avant tout une ville apaisée, vivable et non violente.


https://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/a-vannes-on-milite-pour-le-classement-en-zone-tendue-pour-le-logement-mais-le-gouvernement-fait-la-sourde-oreille-10-10-2022-13197263.php


Toujours dans ce document de 2016, on peut lire :


« 8% des habitants métropolitains seraient « réfractaires » à la densification contre 31% « enthousiastes » et  61% «  indifférents ». L’enjeu pour la métropole est bien de maintenir cet équilibre et de surtout éviter le basculement de certaines populations actuellement « indifférentes » sur cette question vers les « réfractaires ». 

Enfin, on rappellera un paradoxe. Contrairement aux idées reçues, la densification améliore le cadre de vie des quartiers existants : les habitants des zones qui ont connu une densification significative ces dernières années sont relativement plus nombreux à juger leur quartier  « sûr », « propre », « vert » et « agréable »  que les habitants des quartiers qui ont connu une densification moins rapide ! »

L'un des enjeux pour la métropole nantaise est donc de continuer à construire tout en démontrant qu’elle améliore la qualité de vie de ses habitants. »

Première remarque : Comment la métropole évite le basculement des 61 % dans l’opposition à la densification ? A grand coup de communication et de greenwashing payés par nos impôts en récupérant des concepts à priori vertueux et populaires (graines de fleurs, débitumeurs, mini big forest...etc).


Deuxième remarque : Comment peut on juger son quartier plus vert lorsqu’on défriche des bois entier et qu’on imperméabilise d’anciennes terres maraîchères (Gohards, Route de Carquefou etc..) ?


Troisième remarque :  Il est encore trop tôt pour mesurer tous les impacts de cette densification sans limite. Nous ne percevons pas d'amélioration significative de la qualité de vie.


En bref :

Le modèle de densification massif et sans fin soufflé par l’AURAN depuis quelques années pose un certains nombres de difficultés, il rate ses objectifs et dégrade notre cité de Nantes. Nous considérons la métropolisation comme néfaste pour notre ville comme pour les petites et moyennes villes, nous pourrions citer le programme « cœur de ville » mal exécuté et surtout concurrencé par les métropoles afin que celles ci puissent toujours jouir des bénéfices financiers de leur développement.

https://agence-cohesion-territoires.gouv.fr/villes-moyennes-et-transition-ecologique-639

dimanche 2 octobre 2022

NANTES METROPOLE, CAPITALE DU GREENWASHING? NANTES CONTINUE DE BETONNER ALORS QU ON A BATTU DES RECORDS DE CHALEUR

Erdre Porterie, au croisement de la rue du Bêle et de la Route de Carquefou, le probable lieu d'accueil du nouveau point relais éco sur 4000 m². Tout proche des nombreux immeubles d'habitations pour investisseurs. Aurevoir arbres et talus?
Ici, toujours route de Carquefou, il est prévu d'y installer un garage, la Carrosserie Nantaise actuellement située Bd de la Beaujoire; sur 3000 m² dans cet îlot de fraicheur. Aurevoir arbres et talus?
Voici ce qu'il reste des sapins de GDE rue Ouche Buron. 
Le même sort avait été réservé aux pins maritimes situés devant la maison en planche à l'IUMN. 
Les arbres sont traités comme des déchets classiques, de vulgaires déchets. 
Les oiseaux protégés n'ont qu'à se débrouiller, leur population n'a jamais été aussi basse alerte la LPO.
Babinère ravagé pour le CETEX, cette vaste prairie a été retenue pour accueillir les rames des TRAMWAY. Il y avait des alternatives, la solution la plus simple a été retenue comme pour l'aménagement du périphérique par VINCI. Résultat: un massacre environnemental, des espèces protégées détruites avec l'aval de la préfecture. Là aussi, la solution la plus rentable pour ce groupe a été retenue: tout désinguer.
Exemple de nouvelles plantations en ville. Presque la moitié des arbres plantés ne tiendront pas. La chaleur de cet été 2022 leurs a été fatales. Nous demandons que tous soient replantés, un à un et arrosés l'été le temps qu'il faudra pour qu'ils grandissent et nous protègent des vagues de chaleur.
 Route de Carquefou encore, le champs de manoeuvre, vivre au milieu d'un coeur boisé. Les programmes immobiliers savent trouver les noms qu'il faut pour nous faire rire.. Le voici en rondelles ce coeur boisé. Ce bois accueil encore sangliers, biches, chevreuils et toutes une faune urbaine en sursis.
Les Gohards à Doulon, une terre ultra fertile, 50 hectares. Des marais, une vaste zone humide, une zone de ressources, de fraicheur; un site exceptionnel pour y faire du logement. Il est toujours facile de détruire des terres arables, c'est bien plus simple que d'obliger LECLERC à PARIDIS à construire du logement sur des océans de parkings. 4 fermes sont prévues d'être réinstallées pour faciliter l'acceptation sociale d'une destruction massive de nature en ville.
Pendant que des arbres tombent tout seul quai de Versaille comme ce week end du 2 octobre 2022, tandis que nos arbres souffrent, qu'on a battu des records de chaleur. On coupe encore ILLÉGALEMENT des arbres sains bien à l’abri dans les artères de nos zones industrielles comme ici au centre de gros à NANTES. Un problème d'accès aux camions peut être?
Rue Louise Michel,  des Thuyas bientôt remplacés par du béton Bd de la Beaujoire. Le but est que tout le boulevard soit bétonné, côté lieux de cultes, derrière la future maison de quartier.. Etc, petit bout par petit bout, la métropole bétonne tout en distribuant des graines de fleurs, communiquant sur les trames vertes et bleus, la biodiversité... C'est pour lutter contre l'étalement urbain nous dit on? Pourtant la Loire Atlantique bétonne dans et en dehors de Nantes à des niveaux records. 
Une pétition comme tant d'autres demandant de ne pas couper d'arbres centenaires, une évidence pour beaucoup, seulement nos édiles considèrent encore l'arbre, même centenaire, comme un objet voire un obstacle au bétonnage.
 
Extrait d'un texte qu'on a écrit sur Facebook
 
"La communication bidon de NANTES METROPOLE ne fonctionne pas visiblement.
Dans chaque quartier de la métropole, des personnes s'indignent du bétonnage du moindre bout de terrain; des associations se rencontrent et la colère couve.
Savez vous que la métropole reçoit les associations de quartiers avec des pros de la communication...?
Pour discuter urbanisme à Nantes, on nous dirige soit vers les promoteurs qui ne sont pas des interlocuteurs, soit vers des baratineurs formés à la langue de bois.
Pas étonnant que dans tous les quartiers les habitantEs, bon nombre n'en peuvent plus.
Que demandent ces associations ?
-Qu'on cesse de bétonner les espaces de ressource en ville
-Qu'on freine la métropolisation
-Qu'on discute vraiment
et qu'on prenne en compte (c'est venu tardivement du fait de la canicule de cet été) les risques réels de pénurie en eau, les ilots de chaleur; ce n'est pas en densifiant chaque m² qu'on va y arriver.
 
Nos éluEs sont au service de l'intérêt général, nous sécuriser c'est l'intérêt général.
 
On a des millions de logements vacants en France, des millions de logements secondaires, des milliers de logements type airbnb, des millions de m² de bureaux vides à réinventer... Tout ceci est à revoir.
.. Nos éluEs doivent cesser d'écouter les lobbys du béton et RE donner plus de place à l'imaginaire et au dialogue avec leurs administrés !! Pas 1h au coin de la rue un samedi matin pour faire une photo à mettre dans les magasines de la ville..."
 





 

Nouveau t shirt disponible - Nous contacter amis.de.la.beaujoire@gmail.com prix 12 €



 

vendredi 16 septembre 2022

A L'HEURE OU L'URBANISME S'EMBALLE": IMAGINEZ UN JOUR!

 

           En echo à cet article: 

           https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/crise-climatique/tribune-a-l-heure-ou-le-                  climat-s-emballe-des-journalistes-lancent-une-charte-pour-un-traitement-mediatique-a-la-                      hauteur-de-l-urgence-ecologique_5337202.html?fbclid=IwAR0TSI4SnTsK4qoCJv1R-                          WEro9vqWS-Q5zgyEWvUVx_8K_rzse5Z-vb99oY

 

                                                                    Marsauderie 2022 Nantes

Imaginez un jour.

Un traitement urbanistique à la hauteur des enjeux écologiques. 
Considérer chaque consommation d'espace naturel comme destructrice et inclure dans la balance des décisions l'intérêt d'usage vs l'intérêt de l'existant pour les générations futures. 
Être transparent sur les financements, les bénéfices attendus pour la population et ceux des financiers.. 
Imposer l'implication réelle des éluEs avec les habitantEs dans les décisions d'aménagements. C'est à dire imposer dans les programmes de campagne les orientations des SCOT PADD et PLU. 
Suivre à la lettre l'esprit de la règle d or environnementale: Éviter Réduire Compenser. 
Créer un délit pénal pour les violations des règles d'urbanisme dès que les villes ont les moyens financiers d'employer des techniciens indépendants d une logique marchande. 
Cela afin de diminuer drastiquement les autorisations d'abattage d arbres ou destruction de zone de ressource ( zone humide, bois, prairie, talus, bosquet...) et les risques de permis de construire "illégaux" ou douteux. 
Interdire le saucissonnage des permis de construire pour passer sous les radars de certaines obligations. 
Sanctionner pénalement les publicités mensongères et notamment les visuels de vente des projets immobiliers. 
Interdire les dépôts de Permis de Construire pendant les périodes de congés. 
Imposer une obligation d'état des lieux des îlots de chaleur. 
Exiger un bilan faune, flore, espèces protégées quelque soit la surface. 
Imposer l obligation d une étude d' impact sur les températures estivales liées aux projets d'aménagement et aux projets immobiliers. 
Interdire les PLU datant de plus 3 ans ou imposer leur réécriture aux vues des évolutions du climat comme par exemple les réglementations d'aout 2021 Climat et Résilience...

jeudi 11 août 2022

RETOUR PLUM - MODIFICATIONS N°1 DU 22 JUILLET 2022 - En bref

 

Bonjour à toutes et à tous.

Nous attendions avec impatience les résultats de l'enquête publique suite aux propositions de "modification N°1" du PLUM...... Après une longue recherche sur le site de NM, puis sur Google .... Nous avons fini par trouver le rapport, ainsi que l'avis et les conclusions de la commission (daté du 22/07/2022) caché dans les milliards d'informations sur Google..... 

Quelle étrange façon de NM de communiquer avec ses citoyens !!!

Puis de nouveau, après une longue recherche sur le site de NM, finalement nous avons trouvé la communication de NM à ce sujet avec les deux rapports : https://metropole.nantes.fr/.../rapports-conclusions...

https://metropole.nantes.fr/.../PLUm_MODIF1_RAPPORT...

https://metropole.nantes.fr/.../PLUm_MODIF1_CONCLUSIONS...

 En très bref  :

-Tour Saupin: "circuler il n'y a rien à voir", la commission ne se prononce pas car le projet rentre dans le cadre de l'ancien PLUM

-656 observations soit 1/3 ne rentrent pas dans le champ d'application du PLUM rev 1: c'est énorme

-Nos inquiétudes communes sont bien stipulées dans les conclusions mais n'ont aucunes valeurs de contraintes

-PARIDIS, comme Yellopark, un projet 100% privé donc RAS, pas de ZAC

-OAP Beaujoire 1 zone Carrefour et Société Général: nous avons réussi à évoquer le respect des zones de reculs entre les futurs bâtiments et habitations existantes - réponses NM "en cours de réflexion", comme PARIDIS, initiative 100% privée, pas de ZAC

-Halvêque, actuelle maison de quartier: L ARALB avait demandé le maintien de la zone NL au lieu de UMb  + PARIDIS maintien des zones vertes existantes : Bien noté dans le rapport mais suite à nos observations NM ne répond pas du tout !

-On y apprend que la biodiversité sur NM est préservée!! Parcequ'on ne touche pas aux zones Natura 2000; abstraction est faite de Babinière avec le CETEX, La Chapelle sur Erdre bourg, Bd de la Beaujoire, le PUP Paridis, le bout des Landes, le Gesvres...etc etc

-Renforcement de la nature en ville par la création de zone EBC "Espaces Boisées Classés" et de EPP "Espaces Paysagés Protégés" à surveiller car nous n'avons pas d'informations

 -On y apprend que les acteurs publics ont pu mettre des remarques et observations durant la concertation et que cela ne permet pas aux publics d'en être informé. Cela étonne la commission et ils ont raison, c'est quand même intriguant.

-On s’aperçoit que les rencontres physiques avec les commissaires enquêteurs sont primordiales puisque les remarques y sont largement développées par écrit

-En ce qui concerne le Bd de la Beaujoire, NM a refusé de réduire les hauteurs des futures constructions sous prétexte de polarité du quartier !!!

-Pas de changement graphiques des zones côté Beaujoire, en clair NM s'autorise à détruire une grande partie des bois côté Bd de la Beaujoire le long du tramway classée zone US  (lieux de cultes), constructions en lien avec le sport ? : hauteur 19 ml et derrière la future maison de quartier: zone UMB pénétrant dans les bois !! Cela fait parti des éléments déjà actés dans l'ancien PLUM ajoutés en toute opacité après l'abandon de Yellopark.

Pour nous c'est plutôt un coup de pouce aux promoteurs pour détruire notre cadre de vie !!..... Voir page 63 et 64/100.

Ne laissons pas NM poursuivre la destruction des arbres existants sur Nantes Erdre et ailleurs dans la métropole.

A suivre...